• Image associée

    Tu crois être discret...mais penses-tu que je n'ai rien vu ?

    Tu fais tes coups en douce, sournoisement, sans avoir l'air de rien, grignotant chaque jour un peu plus de mon bien-être.

    Crois-tu que je n'ai pas vu que tu avais cette nuit repeint en rouille toutes les feuilles de la vigne-vierge.

    Crois-tu que je n'ai pas vu que tu avais décoiffé les arbres du jardin,  pire, que tu avais cueilli les toutes dernières roses églantines .

    Me prends-tu pour une niaise qui ne se serait pas aperçue que tu mordais à pleines dents dans mes tranches de jour laissant ta nuit avaler gloutonnement ma lumière, croquant les heures les unes après les autres comme une souris affamée et qui pour cacher les trous étalerait une couche de brouillard, ni vu ni connu.

    Crois-tu que je n'ai pas senti que tu avais baissé la chaudière, me forçant à ressortir tous mes pulls de l'armoire.

    Tu pointes le bout de ton nez en refroidissant le mien, tu es content sans doute de me donner des frissons,mais sache une bonne fois pour toutes, Monsieur l'Hiver, que ma préférence ira toujours à l'été et que dans la ronde des saisons, si j'en avais les moyens, je zapperais ton tour.

    Résultat de recherche d'images pour "bonne semaine separateur"


    4 commentaires
  • Je vous souhaite un bon weekend

    Pour moi ce sera au chaud avec un bon livre dans ma bulle

    Résultat de recherche d'images pour "devant un feu de cheminée gif animé"

    Résultat de recherche d'images pour "weekend chaleureux gif"         Résultat de recherche d'images pour "devantun feu de  cheminée    gif animé"             


    4 commentaires
  • La carte postale voit le jour en Autriche en 1869. En France, les cartons postaux apparaissent en 1860. Il faudra attendre 1870 pour que circulent les premières cartes postales. Le 1er Octobre 1869, l’Autriche-Hongrie émet officiellement, sous l’impulsion du professeur Emmanuel Hermann, la première carte postale au monde.

    La Correspondenz-Karte de 1869 : première carte postale au monde.

    Conçue comme un télégramme, cette carte postale est constituée par un carton léger de couleur crème, au format 85 x 112 mm, qui présente, sur le recto, dans un cadre délimité par deux filets topographiques, l’estampille à l’effigie de l’empereur François-Joseph l’inscription "correspondenz-karte" au dessus de l’aigle impérial des Habsbourg et trois lignes en pointillés pour l’adresse du destinataire.

    Au verso, la carte prévoit un espace blanc pour le message et mentionne un avis qui décharge l’administration postale de toute responsabilité en ce qui concerne la teneur du message ; Il s’agit d’un entier postal non illustré.

    La première carte postale Française datée du 20 décembre 1873.

    En France, dès le 1er mars 1860, avec l’émission du timbre de 1 centime "Napoléon dentelée", les premiers cartons postaux font leur apparition. Devant l’engouement pour ce procédé bon marché utilisé par certains commerçants, le décret du 26 septembre 1870 officialise les premières cartes postales. Durant la guerre de 1870, un certain nombre de "carte postales" sont expédiées, comme celles relatives aux "secours aux blessés". de même, au cours du siège de Paris, on utilise des cartes par ballon monté, ainsi que des cartes-réponse.

    Image associée

    Les premières cartes officielles, d’un format plus réduit, sont mises en circulation le 15 janvier 1873. Le succès de ces cartes dépasse les espérances de l’administration et les imprimeries nationales sont débordées. Elles font appel à des imprimeries privées et le ministre des finances autorise, le 7 octobre 1875, ces dernières à éditer des cartes postales.

    Carte postale ancienne représentant des amateurs et des collectionneurs de cartes postales. Elle est l'emblème du musée de la carte postale, à Antibes.

    Les premières cartes postales publicitaires illustrés sont celles représentant "le buste Francia" et celles éditées par Emile Deployé, illustrant des signes de sténotypie. Ce n’est qu’en 1881 qu’apparaît la carte postale photographique privée.


    9 commentaires
  •  

    LA PLUS BELLE IMAGE DE LA PAIX 

     

    Il était une fois un souverain qui offrit une généreuse récompense à l’artiste qui ferait la plus belle représentation de la paix.

    Plusieurs peintres proposèrent une œuvre. Le souverain regarda attentivement les différents tableaux. Mais il en garda seulement deux, parmi lesquels il devait faire un choix final après un examen minutieux.

    La première peinture était un lac d’une tranquillité parfaite qui reflétait des montagnes majestueuses. Toute cette œuvre inspirait le calme. En regardant ce tableau, tout le monde était d’avis qu’il serait choisi par le souverain.

    L’autre peinture représentait également un paysage montagneux. Mais dans ce tableau, les montagnes étaient rocheuses et abruptes. De plus, le ciel était chargé de nuages gris desquels émanaient de vifs éclairs. Finalement au milieu de la toile, il y avait une chute d’eau tumultueuse parsemée de rochers proéminents.

    Le souverain examina particulièrement bien ce tableau tumultueux. Et il découvrit tout près de la chute un petit buisson qui avait poussé sur un rocher rugueux. Dans ce buisson, une maman oiseau avait bâti son nid. Tout près d’un remous d’eau bouillonnant, la maman oiseau était assise sur son nid apparemment en parfaite sérénité. Inspiré par la tranquillité de l’oiseau, le souverain choisit ce tableau. Et il se justifia en disant ceci : « Il est facile d’être en paix dans un endroit calme. Mais celui qui réussit à l’être au milieu du tumulte porte le calme en lui-même. Il devient ainsi une source de sérénité pour tous. »

     


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires